Naples, insolente et inoubliable ♥

Première étape de mon voyage et véritable coup de cœur, c’est à Naples que j’ai commencé ma découverte de l’Italie. J’ai consacré environ une semaine à la visite de la ville et de ses alentours, mais c’était beaucoup trop peu pour en faire le tour. Une chose est donc sûre, je reviendrai !

Naples est la troisième plus importante ville d’Italie, après Rome et Milan. Bien plus populaire que ces dernières, elle n’a pas très bonne réputation et les mises en gardes n’ont pas tardé lorsque j’ai annoncé vouloir y partir seule. Pourtant sur place, à aucun moment je ne me suis sentie en insécurité. J’ai eu au contraire un immense coup de cœur pour celle ville vibrante, colorée et chaleureuse !

A Naples, les immeubles vétustes cohabitent avec de somptueuses églises, palais et édifices historiques, vestiges d’une époque où la ville était prospère tant sur le plan culturel qu’économique.

Le street art est également omniprésent et le contraste avec ces bâtisses, qui ont sans doute été resplendissantes autrefois, est saisissant. J’ai adoré me balader en ville et je vous conseille d’en faire de même !

Le quartier espagnol fascine par ses ruelles étroites et sombres, le linge qui sèche à chaque fenêtre, l’odeur de lessive alternant avec celle des petits restaurants croisés en chemin, les rires et conversations bruyantes qui accompagnent nos pas…

Prenez de la hauteur en visitant le quartier du Vomero, duquel vous pourrez admirer un joli panorama de la ville avec le Vésuve en arrière-plan. Une fois là-haut, profitez-en pour visiter la chartreuse de San Martino, qui abrite entre autres une église splendide (et une étrange mais remarquable collection de crèches de Noël).

Le Musée archéologique de Naples, considéré comme l’un des plus grands et plus beaux du monde, vaut également le détour. Il complète la visite des sites archéologiques de Pompéi et Ercolano, dont je vous parlerai dans un prochain article.

Une partie du musée, longtemps fermée au public, présente une collection surprenante d’œuvres érotiques retrouvées au cœur des vestiges de ces villes ensevelies par l’éruption du Vésuve en 79.

Naples compte encore bien d’autres atouts (dont leurs pizzas sans pareil) que je préfère vous laisser découvrir sur place. Mais c’est en dehors des murs de la ville que j’ai été le plus agréablement surprise. La région compte de vraies merveilles, comme la côte amalfitaine, les îles de la baie napolitaine, plusieurs sites archéologiques…

Je vous en parle très bientôt ! 😉

Informations pratiques

Campania ArteCard

Ces cartes ont été crées vous encourager à visiter Naples et sa région : elles vous donnent accès à plusieurs sites touristiques de votre choix, des réductions et comprennent parfois une utilisation illimitée des transports en communs en fonction du forfait choisi. Vous pouvez les acheter aux offices de tourisme, aux guichets de la plupart des musées, etc.

Pour ma semaine à Naples j’ai opté pour la Campania ArteCard Tutte la regione de 7 jours, à 34€ (5 entrées gratuites, puis 50% sur les suivantes, SANS transports).
En savoir plus →

Transports en commun

La visite de Naples se fait très facilement en utilisant les transports en commun, notamment le métro, et en marchant un peu. Comptez 1€ pour un ticket sans correspondance, 3,50€ pour un ticket à la journée, 12€ pour la semaine.

Quelques bonnes adresses

Restaurants

L’Etto (Museo) : délicieux buffet healthy avec plusieurs options végétariennes, à deux pas du Musée archéologique. Le cadre est super mignon. Vous payez au poids, comptez 12€ pour une bonne assiette.
Antica Pizzeria Port’Alba (Dante)
Pizzeria historique (l’une des plus anciennes parait-il).
Antica Pizzeria Prigiobbo (Toledo)
Petite adresse cachée dans le quartier espagnol. Il y a très peu de tables donc on a préféré prendre une pizza à emporter. Elles sont vraiment délicieuses et coûtent moins de 5€.

Auberges

Neapolitan Trips (Toledo)
Très bien située, design, très propre, petit-déjeuner buffet inclus, personnel hyper sympa. Parfois bruyante et il y a souvent des soucis avec le wifi.
La controra (Salvatore Rosa)
Pas très chère, dortoirs avec toilettes et douche privée, petit déjeuner buffet, personnel hyper sympa aussi. Parfois bruyante.

Publicités

2 réflexions sur “Naples, insolente et inoubliable ♥

  1. Superbe ville en effet! Nous y étions en octobre. Envoutante par ses contrastes, en fait 2 villes entre le Centro Storico et la partie ouest chic…charme et désuet … le Centro Storico identique pour ma femme qui y était allé en 1969, c’est dire sur l’immobilisme politique locale et la corruption….

    J'aime

  2. Pingback: Autour de Naples: Pompéi, les îles et la côte Amalfitaine | Let's feel infinite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s