La Tasmanie, de Narawntapu jusqu’au bout du monde…

Notre road trip continue son cours et aujourd’hui je vous emmène dans le Nord-Ouest de la Tasmanie pour en découvrir les nombreuses richesses : paysages splendides, faune abondante et petites villes charmantes…

Narawntapu National Park

On commence par le parc national de Narawntapu où nous attend l’une des 60 great short walks of Tasmania : the Springlawn Nature Walk.

Cette promenade d’une heure nous fait faire le tour du lac Springlawn, sur les rives duquel on peut croiser de nombreux animaux sauvages, notamment des wallabies, des wombats et une multitude d’oiseaux différents.

Nous y avons été fin avril (saison automnale de ce côté de la planète) et le lac était à sec à ce moment-là, ce qui forme une grande plaine dorée parmi les arbres. On se croirait presque en plein cœur de la savane !

Alors quand on aperçoit au loin une masse de couleur fauve, difficile de ne pas penser à un lion… Mais ce n’était qu’un immense kangourou faisant une sieste au soleil, le premier d’une longue série que l’on croisera tout au long de notre chemin.

Après cette sympathique balade à Narawntapu, nous avons longé la côte jusqu’à Stanley et comme souvent en Australie, les paysages traversés sont ravissants !

Stanley and the Nut

Stanley est une ville côtière bâtie au pied de ce que les australiens appellent « the Nut », emblématique vestige volcanique de la région.

Un sentier (et un télésiège) mènent au sommet où il est alors possible de se balader et de profiter d’un joli panorama à 360° sur les environs. Dommage pour nous, la balade s’est faite sous la grisaille. Mais c’était quand même très sympa et nous avons eu la chance de voir un faucon pèlerin chasser et capturer un genre de corbeau en plein vol !

Stanley nous a été présenté comme un village de pêcheurs parmi les plus mignons d’Australie. On est peut-être mal habitués en Europe, mais je n’ai pas été impressionnée même si la rue principale de la ville, avec ses bâtisses de style colonial, ne manque pas de charme.

Selon le moment de la journée, profitez-en pour goûter leurs St Jacques ou fish & chips locaux, nous sommes dans un village de pêcheurs après-tout. N’hésitez pas non plus à prendre un petit déjeuner au Moby Dick breakfast bar, ils sont délicieux (mention spéciale pour le petit déj’ canadien ! 😉 ).

Une fois notre séjour à Stanley terminé, il nous a fallu peu de temps pour rejoindre le point le plus à l’Ouest de la Tasmanie, que l’on appelle également « le bout du monde »…

The edge of the world

« The edge of the world » désigne l’embouchure d’Arthur River dans l’océan Indien. Si on considère cette partie de la côte comme le bout du monde, c’est aussi parce qu’elle fait face à la plus longue étendue d’eau de la planète : rien ne l’interrompt jusqu’aux côtes de l’Argentine !

Ici, les vents sont violents, la mer déchaînée, le littoral escarpé… On se sent tout petit face à l’intensité de tels paysages.

D’ailleurs, nombreux sont ceux qui visitent ce lieu pour des raisons spirituelles. C’est par exemple le cas de Brian Inder, pionnier du tourisme en Australie, dont on peut découvrir le poème éponyme sur place.

The edge of the world
« I cast my pebble onto the shore of Eternity
To be washed by the Ocean of Time
It has shape, form and substance.
It is me
One day I will be no more
But my pebble will remain here
On the shore of Eternity
Mute witness for the aeons
That today I came and stood
At the edge of the world. »
 — Brian Inder

Let's feel infinite - Blog divider/séparateur

Et voilà, il est maintenant temps pour nous de redescendre vers le Sud, traversant pour cela les massifs montagneux de la Tasmanie. Je vous raconterai tout ça dans un prochain article, alors à très bientôt !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s