Premier jour en Tasmanie : Hobart et le MONA Museum

Avant de passer aux choses sérieuses, à sillonner les routes et enchaîner de superbes randonnées, on commence tranquillement en partant à la découverte de la capitale tasmanienne et ses environs !

Lorsque vous décidez de partir en Tasmanie, deux choix s’offrent à vous : soit vous rejoignez l’île en ferry avec le Spirit of Tasmania, soit vous prenez l’avion. Le premier relie Melbourne et Devonport en 9-11h sans pour autant être  économique, et n’a finalement d’intérêt que si vous avez un véhicule à faire traverser. Nous avons donc opté pour l’avion : moins de 2 heures de trajet et moins de 200 AU$ A/R depuis Melbourne.

Nous avons atterri à Hobart vers 16h, ce qui nous a à peine laissé le temps de trouver un camping pas trop cher avant la tombée de la nuit (ce qui arrive assez tôt en avril).
Et c’est au Hobart Showground, qui est en fait à Glenorchy à quelques minutes au Nord de la capitale, que nous avons découvert pour la première fois les joies de la vie en van. Sans faire attention, nous nous sommes garées légèrement en pente, et comme nous n’avions pas eu la force de préparer le lit après cette journée mouvementée, j’ai passé toute la nuit à glisser de ma banquette et à m’accrocher pour ne pas tomber…

Mais revenons-en à Hobart !

Hobart est une ville portuaire connue notamment pour le Salamanca Market, où vous trouverez de nombreux produits issus de l’artisanat local. J’y ai acheté un pot de miel tasmanien à offrir à ma famille et c’est une véritable tuerie.

Autre incontournable des environs : le MONA, le musée du très excentrique multi-millionnaire David Walsh.

Je ne compte pas le nombre de personnes qui nous ont parlé de ce lieu avant notre escapade en Tasmanie ! Sachez qu’il faut tout de même compter 20 bonnes minutes en bus pour vous y rendre depuis Hobart, voire un peu plus si vous prenez le ferry du musée.

Le MONA Museum vaut le détour, c’est vrai. Son architecture est impressionnante, on est surpris par l’usage des nouvelles technologies (la visite se fait via un iPod qui géolocalise les œuvres proches de vous par exemple) mais aussi, et surtout, par ses collections très hétéroclites, dédiées au sexe et à la mort…

Mais personnellement je ne pense pas que ce soit dramatique de faire l’impasse dessus. Ce n’est pas la visite d’un musée insolite qui m’a attirée en Tasmanie, j’ai largement préféré explorer la Tasman Peninsula et son pénitencier à Port Arthur dont je vous parlerai la prochaine fois. 😉 A bientôt !

Publicités

3 réflexions sur “Premier jour en Tasmanie : Hobart et le MONA Museum

  1. Pingback: La Tasman Peninsula et l’historique prison de Port Arthur | Let's feel infinite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s